La rénovation énergétique est un enjeu majeur dans la lutte contre le changement climatique. En effet, 4,8 millions de logements sont des passoires thermiques, c’est-à-dire que leur niveau énergétique du Diagnostic de performance énergétique est F ou G. Il faut absolument y remédier, pour cela l’État a mis en place un certain nombre d’aides pour la rénovation énergétique de votre logement. Hormis la préoccupation de chauffer moins fort et moins longtemps, réduire sa consommation énergétique et tendre vers un logement écologique permet de :

  • Améliorer le confort de votre logement
  • Réduire vos factures d’énergies
  • Augmenter la valeur de votre bien
  • Agir contre le réchauffement climatique
Aides pour la rénovation énergétique
Perte de chaleur maison

En plus des nombreuses aides pour la rénovation énergétique, votre facture de chauffage peut être diviser par 4 voir plus à la fin des travaux. Rénover son logement ou bâtiment est donc aussi un investissement économique très sûr et rentable.

Ma Prim’Rénov 

C’est quoi ?

MaPrimeRénov’ est une nouvelle aide unique ouverte à tous les ménages depuis 2021. Pour favoriser le développement durable, le montant de l’aide dépend de votre revenu fiscal de référence (RFR) inscrit sur votre avis d’imposition. Elle dépend aussi de votre région : si votre logement à rénover se situe en Île-de-France ou pas change vos aides. La plupart des aides comme celle-ci nécessite que les travaux soient effectués par des artisans labellisés RGE.

Pour qui ?

L’aide est valable uniquement pour les maisons individuelles et pour les logements collectifs à titre individuel ayant plus de 2 ans. Au début, seules les foyers modestes étant propriétaires occupants étaient éligibles, puis la prime s’est diversifiée pour tous les revenus. À partir du 1er juillet 2021, les propriétaires bailleurs sont aussi concernés ainsi que les copropriétaires.

En revanche ce n’est pas toutes les copropriétés qui y ont droit. Seulement celles de plus de 15 ans et qui sont au minimum à 75% une résidence principale et immatriculés dans le registre national des copropriétés. Et ils sont obligés d’utiliser l’Assistant à Maitrise d’Ouvrage (AMO), qui peut être en partie payé par l’État et de mener des travaux qui permettant un gain énergétique d’au moins 35 %.

Pour les copropriétaires :

Cette aide dépend du coût des travaux, de la situation de la copropriété et de son nombre de logements. Vous pouvez directement aller simuler le montant de vos aides sur : www.faire.gouv.fr/aides-de-financement/simulaides

Combien je peux économiser ?

Pour les propriétaires occupants et bailleurs, il existe 4 catégories différentes et les aides varient en fonctions de votre revenu fiscal et du nombre composant votre foyer. Les quatre catégories sont  bleu, jaune, violet et rose. Les différentes catégories donnent accès à des aides différentes par type de travaux.

Cette échelle s’applique pour d’autres aides comme « Habiter mieux » et celle du « Coup de pouce ». Vous pouvez calculer le montant de vos aides grâce aux tableaux suivants. »

Pour les ménages en dehors de l’Île de France

Aides pour la rénovation énergétiques

Pour les ménages d’Île de France

Aides pour la rénovation énergétiques

Un nouveau dispositif : MaPrimeRénov Rénovation globale

Pour ce nouveau dispositif, les propriétaires occupants et bailleurs peuvent bénéficier du forfait Rénovation Globale. Ce forfait concerne seulement les maisons individuelles. Pour les appartements, vous pouvez toujours demander des primes MaPrimeRénov, mais pas le forfait global. Les maisons doivent être âgées d’au moins 2 ans.

Afin d’avoir accès à ce dispositif, les travaux de rénovation doivent faire baisser votre consommation d’au moins 55%. De plus, les rénovations ne doivent pas augmenter les émissions de GES (gaz à effet de serre) de votre logement. Afin de respecter ces exigences, vous devez absolument réaliser un audit énergétique lors des travaux. Vous pouvez bénéficier d’une aide de 300 € pour réaliser cet audit si les ressources de votre ménage sont intermédiaires. Cette aide est de 7000€ pour les ménages aux revenus intermédiaire et 3500€ pour les ménages aux revenus supérieur.

D’autres aides pour la rénovation énergétique

Bonus Bâtiment Basse Consommation (BBC)

Les logements pouvant bénéficier de cette aide qui peut monter jusqu’à 1 500 € sont les logements qui atteignent après rénovation énergétique le niveau énergétique A ou B du DPE (Diagnostic de Performance Énergétique).

Bonus pour les travaux permettant de sortir du statut de passoire énergétique

Comme son nom l’indique, cette aide encourage les logements à ne plus être des passoires thermiques, ce sont les logements les plus énergivores. Leur niveau énergétique est F ou G du DPE (Diagnostic de Performance Énergétique). Cette aide comme la précédente peut monter jusqu’à 1 500 €.

“Habiter mieux sérénité” de l’Anah (Agence nationale de l’habitat)

C’est une aide versée par l’Anah pour les aider dans leurs travaux de rénovation. Elle est accordée à de nombreux ménages et s’adresse uniquement aux propriétaires. En particulier, ce sont les logements occupés en tant que résidence principale depuis plus de 15 ans qui sont concernés. Le montant de l’aide ne peut cependant pas excéder 18 000 €. Cependant, il y a un bémol, MaPrimeRenov’ et Habiter Mieux sérénité ne sont pas cumulables.

Différents pallier d’aides existent pour des revenus des ménages différents. Par exemple, les ménages aux “ressources modeste”, jaune, peuvent bénéficier de 35% d’aide sur le montant total des travaux, et cumuler en plus une prime de 10% du montant des travaux, dans la limite de 2000€. Pour les ménages aux revenus très modestes, 50% du montant des travaux peut être remboursé.

Afin d’obtenir l’aide Habit Mieux Sérénité, vous devez faire obligatoirement effectuer vos travaux de rénovation par un artisan RGE. Heureusement pour vous, tous les artisans sur Confiance Energies sont des artisans RGE.

Certificats d’économie d’énergie

Les Certificats d’économie d’énergie sont un des nombreux dispositifs d’aides à la rénovation énergétique dont vous pouvez bénéficier lors de vos travaux. Ils permettent d’agir contre la surconsommation d’énergie dans votre logement, en vous fournissant une aide à la rénovation énergétique. Les certificats d’économie d’énergie incitent à mieux se chauffer, pour moins cher, dans une démarche plus sobre et respectueuse de l’environnement.

Le ministère de l’énergie attribue, sous certaines conditions, les Certificats d’économie d’énergie à des entreprises réalisant des économies d’énergie. En réalité les fournisseurs d’énergie (électricité, fioul, gaz) sont obligés de réaliser des économies d’énergie. En effet, si leurs objectifs ne sont pas atteints, ils doivent payer des amendes très lourdes. Chaque kWh économisé est compté comme un kWhc (ou kWh Cumac). Les fournisseurs doivent payer 0.015 € par kWhc consommés en plus de leur budget énergétique.

Ces aides sont disponibles pour tous les locataires et les propriétaires, dans les habitations principales ou secondaires. Elles constituent souvent la plus grande part des aides accordés lors de la rénovation de votre bâtiment. MaPrimeRénov’ et les CEE sont cumulables.

Coup de pouce

Tous les ménages peuvent bénéficier d’aides «coup de pouce» pour les travaux si la date d’engagement est avant le 31 décembre 2021. Il y a une bonification de ces aides pour les ménages aux revenus modestes et très modestes. Pour pouvoir en bénéficier, il faut que la rénovation énergétique soit de minimum 35 % pour les logements collectifs et 55 % pour les logements individuels.

TVA à 5,5%

La TVA (taxe sur la valeur ajoutée) est habituellement de 20%. Si vous rénovez votre logement, vous pouvez peut-être bénéficier d’une TVA de 5,5%. Cette aide concerne les propriétaires, les locataires et les sociétés immobilière. Le logement doit être achevé depuis 2 ans. De nombreux travaux sont éligibles à cette aide, alors il y a de grandes chances que vous puissiez y avoir accès.

En somme, de nombreuses aides pour la rénovation énergétiques de votre logement ou bâtiment sont disponibles. Elles vous permettent de faire des travaux de rénovation à moindre coût. Non seulement les travaux sont bon marché, mais vous rentabiliserez votre investissement très rapidement grâce aux économies dégagées sur votre facture de gaz et d’électricité. Rénover votre bâtisse est aussi un geste très fort environnementalement. Agir pour l’environnement maintenant est un investissement dans votre futur et celui des générations à venir. Locataires et propriétaires peuvent dégager des bénéfices financiers durables tout en participant à l’amélioration de l’environnement.

Laisser un commentaire