Une maison autonome produit l’ensemble des ressources nécessaires à ses occupants que ce soit l’eau, la chaleur ou l’électricité. Les maisons auto suffisantes sont au cœur de l’actualité et beaucoup souhaite obtenir ce type d’habitation. On vous explique comment faire :

La maison autonome, c’est quoi ?

Une maison autonome est une maison qui n’est reliée à aucun des réseaux acheminant l’eau potable, l’électricité ou encore le gaz et qui parvient, sans cela, à subvenir à tous les besoins en eau, électricité et chauffage. Dans la majorité des cas, une maison est autonome, car elle se trouve dans un endroit isolé où le raccordement aux différents réseaux n’est pas possible. C’est le cas souvent des maisons se trouvant en forêt, en montagne ou encore en campagne. Ce type d’habitation est souvent très agréable. Il n’y a pas de manque de ressource, mais bien une autosuffisance.

Cependant, il peut être assez compliqué de faire une maison autosuffisante. C’est un projet d’envergure souvent couteux. Pour obtenir les installations requises, il convient de dépenser beaucoup d’argent. Il y a donc peut de maison autonome… ou peu. On en trouve cependant des partiellement autonomes.

Les plus et les moins

Les plus

  • Faible impact environnemental
  • Gestion totale de ses consommations d’énergie
  • Indépendant des réseaux de distribution de ressources
  • Pas de contrat d’énergie à gérer
  • 0 factures à payer
  • Pas de contrainte de localisation

Les moins

  • Très coûteux ;
  • Risque que cela ne soit jamais rentable
  • Complexe
  • Nécessite beaucoup d’entretien et de maintenance
  • En cas de problème, il n’existe pas de solution temporaire d’approvisionnement puisque la maison n’est pas raccordée
  • Les installations nécessaires prennent beaucoup de place

Maison autonome ou partiellement autonome ?

Il est assez couteux et complexe d’avoir une maison totalement autonome. De plus même si l’empreinte environnementale d’une telle maison est faible, il peut être tout de même conséquent surtout lors de l’installation. Il peut alors être préférable d’opter pour une solution intermédiaire. Devenir autonome pour un type de ressources. Un des plus simples est l’électricité !

Maison autonome en électricité

Avoir une maison autonome en électricité est le plus courant et est donc la partie la plus facile pour avoir une maison autonome. Les solutions pour produire soi-même son électricité sont désormais nombreuses. Le panneau solaire reste cependant bien devant !

Les panneaux solaires

Les panneaux photovoltaïques sont la solution la plus connue pour produire soi-même son électricité. Ils permettent de réaliser de l’autoconsommation.

Une fois installés sur le toit de la maison, d’un abri de jardin ou d’une ombrière, les panneaux photovoltaïques captent l’énergie solaire pour la convertir en électricité nécessaire au fonctionnement de tous les appareils électriques de la maison. L’électricité produite peut être utilisée sur le moment ou bien stockée dans des batteries pour être utilisée plus tard. La solution à privilégier, mais coûteuse au départ

En plus des panneaux solaires, il est nécessaire d’acheter une ou plusieurs batteries de stockage qui permettront à l’électricité d’être utilisée plus tard, la nuit ou les jours de mauvais temps. Ces batteries ont un prix élevé et doivent être remplacées “régulièrement” (leur durée de vie ne dépasse jamais 10 ans). En plus des batteries, il est impératif, dans le cadre d’un projet de maison autonome, de s’équiper d’un ondulateur qui transforme le courant produit par les panneaux solaires sans que ceux-ci soient reliés au réseau. Et, lui aussi, coûte cher.

Dans le cas d’une maison autonome, il faut que les panneaux couvrent la totalité des besoins en électricité. Il en faut donc une quantité importante et installer des panneaux sur la toiture de la maison ne suffit généralement pas.

Il faudra compter entre 16 et 24 panneaux photovoltaïques pour rendre sa maison autonome en électricité, mais, encore une fois, cela dépend de la consommation en énergie du ménage et du rendement des panneaux solaires. Contactez un professionnel pour avoir un devis gratuit.

Maison autonome

Installer une éolienne ou une hydroturbine

Autre solution permettant de produire sa propre électricité : l’éolienne domestique. L’éolienne est plus chère (40 000euros), prend plus de place et demeure plus aléatoire en termes de production d’énergie. Elle n’est pas autorisée sur toutes les communes.

Lorsqu’une source d’eau est présente à proximité de la maison autonome, installer une hydroturbine peut être un moyen de produire de l’électricité. Il faudra cependant entamer de lourdes démarches administratives pour pouvoir utiliser le cours d’eau.

Maison chauffée en toute autonomie

D’abord la première étape est de bien isoler. Cela permet notamment d’éviter de chauffer trop. De même il faut bien penser à l’exposition de sa maison. Des fenêtres côté sud sont extrêmement importantes !

Il existe plusieurs moyens de chauffer sa maison. D’abord, il y a les chaudières à bois, les chaudières à pellets, les chaudières à condensation, les poêles à granuler de bois et les poêles à pellets. Ceux-là obligent la consommation de bois ou de granulé. Il peut être compliqué d’en avoir régulièrement.

Il y a cependant les pompes à chaleur. C’est sans doute le moyen de chauffage à privilégier !

Il est aussi possible de recourir à des panneaux solaires thermiques qui permettent de chauffer l’eau d’un ballon d’eau chaude.

Maison autonome en eau

Être autonome en eau est décidément difficile. Il existe plusieurs solutions pour le devenir : récupérer l’eau de pluie, prendre de l’eau à un point d’eau (puits ou cours d’eau). Attention ! L’eau est souvent de mauvaise qualité et peut être dangereuse pour votre santé. Il faut tout d’abord filtrer l’eau ou la traiter. Pour cela, il existe des filtres à eau, des lampes antibactériennes, des pastilles à mettre dans l’eau, et d’autres produits.

Le prix ?

Il est difficile d’estimer le prix d’une maison autonome. Cepenandant, il faut sans doute compter environ 20% en plus du prix d’une même maison qui serait relié au réseau. L’avantage cependant est qu’il n’ y aura plus de facture à payer. À vous de voir ce qui vous est rentable !

Laisser un commentaire

  1. ALEXANDRE

    Très bonne analyse pleine de bon sens
    Bravo !